La DGFiP annonce par voie de presse la généralisation du Foncier Innovant. Plutôt que de privilégier la voie du dialogue social, la DGFiP a préféré en donner l'exclusivité au journal Le Parisien.

Evidemment, les expérimentations sont concluantes et peu importe que la détection automatique et le report au plan des bâtiments ne fonctionnent pas, la généralisation peut être entérinée. 10 millions de recettes fiscales seraient ainsi attendues.

Rappelons qu'avant sa mise en place, 300 suppressions d'emplois avaient déjà été entérinées.

Rappelons qu'il n'y a plus que 900 géomètres à la DGFiP aujourd'hui.

Rappelons que le Foncier Innovant fait appel à des prestataires privés comme Google et le cabinet de conseil Cap Gemini pour un montant d'au minimum 24 millions d'euros.

Nous ne sommes pas opposés par principe au progrès technologique. Mais alors que notre organisation estime la fraude fiscale entre 80 et 100 milliards d'euros, la seule généralisation du Foncier Innovant est très loin de répondre aux besoins en moyens et effectifs de notre administration.

Par ailleurs, le report automatique du plan par voie d'Intelligence Artificielle impactera la qualité du plan cadastral. Les prises de vue aériennes sur lesquelles se basent les algorithmes de Google et de Cap Gemini sont mises à jour tous les 4 ans... Drôle de mise à "jour" et des promesses d'incohérences et d'imprécisions dans le plan cadastral si le Foncier Innovant venait à être l'outil majeur de dessin du plan cadastral. Sinon on peut aussi conserver la précision du plan, conserver la technicité des agentes et des agents, arrêter de vouloir les enfermer dans un travail du clic et continuer de les envoyer sur le terrain.

Nous communiquerons davantage très prochainement sur ce sujet.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022