Lors du CTR du 6 octobre, Solidaires Finances Publiques a interrogé à nouveau l'administration sur le devenir des jours de congés reportés en 2020 qui n'ont pu être pris dans les temps à cause du confinement. L'administration nous avait indiqué lors des nombreuses relances que Solidaires Finances Publiques a pu faire pendant le confinement et encore après, que ces jours ne seraient pas perdus. Pour une fois, elle a dit vrai!

Ce 5 octobre, la DGFIP conviait les organisations syndicales à un GT télétravail, où les documents préparatoires fournis ressemblent plus à un satisfecit de l'administration qu'à un vrai bilan. Quant à la déclinaison du décret, elle est sans grande surprise, et la DGFIP offre encore moins de garanties.

Solidaires finances publiques est défavorable à un télétravail en mode dégradé. Solidaires finances publiques exige de l'adminsitration un accompagnement de qualité et un investissement conséquent aussi bien en terme d'infrastructure que d'équipements. Le confinement a été l'occasion d'un déploiement massif d'un télétravail au rabais. Encore une fois, Solidaires finances publiques constate que la DGFIP n'est pas à la hauter de ses ambitions et n'y met pas les moyens.

 

La démétropolisation des services de Bercy annoncée à grands coups de communication par Gérald Darmanin devient, après plus d'un an de silence pesant, un peu plus précise au gré du bon vouloir des annonces du directeur général… Tous les voiles sont toutefois encore loin d'être levés en particulier pour les services, les emplois qui seront transférés. En bref, les agentes et les agents les plus immédiatement concerné·es demeurent toujours dans une attente anxiogène.

Pour la première fois depuis le débit de la pandémie, la DG avait mis en place une session de visioconférence pour réunir les organisations syndicales. Elle répondait ainsi aux demandes récurrentes de plusieurs d’entre elles. Le dialogue social 2.0, bientôt en 5G, on n'arrête pas le progrès !