Un groupe de travail consacré à la parentalité s’est réuni le 29 septembre 2021. Solidaires Finances n’attendait pas de miracle de celui-ci et effectivement, il n’y a pas eu de nouvelles annonces. Pour autant, Solidaires Finances ne manque pas de revendications dans ce domaine.

Après les propos liminaires des fédérations aux Finances, le secrétariat général a présenté un bilan des différentes aides à la parentalité mises en œuvre au sein du ministère pour l’année 2020. Cela concernait :
- les prestations interministérielles : les places en crèche pour les enfants âgés de 0 à 3 ans ; les CESU garde d’enfants 0-6 ans ; les subventions pour séjours d’enfants.
- les prestations ministérielles : les places en crèche ; les CESU garde d’enfants 6-12 ans.

Retrouvez l'intégralité de la déclaration liminaire de Solidaires Finances et le compte rendu du GT iciGT Parentalité 19 10 21

Au-delà des échanges, Solidaires Finances :
- a porté la nécessité d’une revalorisation annuelle des barèmes du CESU 6-12 ans par rapport à l’inflation et un rattrapage depuis 2015, année de sa mise en place.
- a demandé que les barèmes de la prestation séjours d’enfants soient revus et soient équivalents à ceux du CESU 6-12 ans.
- a revendiqué qu’un barème spécifique soit mis en place pour toutes les aides à la parentalité pour les agent.es des DOM afin que soit prise en compte la prime de vie chère.

Nous avons bien compris qu’il y avait peu à distribuer et que le secrétariat général compte sur les SRIAS pour faire évoluer les places de crèches.

Pour Solidaires Finances, les aides à la parentalité sont essentielles pour les agent.es. Elles ont directement une influence sur leur vie quotidienne et sur leurs conditions de vie au travail.

C’est pourquoi Solidaires Finances continuera à exiger des places en crèche pour les agent.es du MEFR, sur tous les territoires et des aides financières de diverses natures afin d’aider à l’éducation, à l’épanouissement de leurs enfants ainsi qu’au mieux-vivre de toutes et tous.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022