D'après nos informations, le préavis de grève déposé pour le début du mois de janvier 2019 par les agent.e.s de certains centres de contact en appui d'une demande d'un abondement indemnitaire visant à aligner la rémunération des personnels des CDC sur celui de ceux des CPS et des CIS aurait trouvé une réponse favorable de la part de la DGFiP.

La DG vient d'informer par une note datée de ce jour que nous nous sommes procurés, l'octroi pour tous les agents C et B des CDC du régime indemnitaire des CIS (1 100 eruos annuels à compter du 1er janvier 2019, mise en paiement en février), revendication que nous portons depuis la création des CDC.

Cette décision en urgence montre la fébrilité de la DG et place le PAS comme un levier inédit pour créer un rapport de forces vis-à-vis de l'administration et du gouvernement.

  • Solidaires Finances Publique appelle les personnels de tous les services de la DGFiP à se réunir dès le début du mois de janvier pour faire valoir leurs revendications et décider des moyens d'action à mettre en oeuvre pour les faire aboutir.
  • Solidaires Finances Publiques rappelle qu'un préavis illimité de grève a été déposé pour la période du 27 novembre 2018 au 31 mars 2019 qui permet de couvrir toutes les initiatives décidées localement.
  • Solidaires Finances Publiques rappelle également que l'année 2019 sera celle de la mise en oeuvre de CAP 22 à la DGFiP avec une perspective des plus inquiétante, la division par QUATRE du nombre des implantations d'ici 2022 !

C'est le moment de se mobiliser pour obtenir une mesure  d'augmentation des rémunérations, pérenne, générale, susceptible d'évoluer à la hausse, prise en compte pour le calcul des droits à pension et l'ouverture de véritables négociations sur les missions, les emplois et les conditions de travail.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022