Les organisations syndicales Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques, FO DGFiP et CFDT-CFTC Finances Publiques demandent l’abandon du NRP et des réformes régressives, et a minima leur suspension immédiate.

Le 3 septembre se tenait un groupe de travail dit de concertation dedié au Nouveau de réseau de proximité et la démétropolisation, Solidaires Finances Publiques y était présent (liminaire) pour ne pas laisser seule l'administration.

S'est tenu le 3 septembre, un groupe de travail présenté par la Direction Générale comme un point de rendez-vous important pour débattre de deux chantiers qui vont indéniablement bousculer le paysage de la DGFiP et les conditions de travail des agent.es, à savoir le NRP et la démétropolisation.

{tab liminaire}

Notre organisation syndicale, depuis l’annonce de cette réforme aux multiples noms, « Géographie revisitée » ou « Nouveau réseau de proximité », s'est opposée à cette réorganisation d’ampleur qui touche aux structures de la DGFiP, à l'exercice des missions avec des répercussions en termes de conditions de travail, de droits et garanties des personnels.
Notre présence à ce GT marque notre attachement à notre administration au regard des missions qu'elle assure et qui se sont confirmées dans la période de crise comme indispensables et essentielles au fonctionnement de l’État et plus largement de la société.