150 000 personnes, dont 100 000 à Paris, étaient dans la rue le 23 novembre pour crier STOP aux violences sexistes et sexuelles. Si l'édition 2018 de cette marche était déjà exceptionnelle en termes de nombre de participantes et participants, l'année 2019 a vu déferler une vague violette sur tout le pays.

Mais les efforts et les actions doivent perdurer. Au 24 novembre, pour la seule année 2019, 138 femmes sont tombées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Le "Grenelle contre les violences conjugales" vient de se terminer et n'apporte aucune nouvelle réponse.

Plus que jamais, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles doit être menée. Elle est un réel enjeu de société.

Des militantes et militants de Solidaires Finances Publiques ont participé à cette marche. Retrouvez ici le communiqué du collectif Noustoutes suite au "Grenelle contre les violences conjugales" ainsi que quelques photos du 23 novembre.

Communiqué Noustoutes

Banderolle de Solidaires

Point de ralliement de Solidaires

Sur le parcours

Sur le parcours - ATTAC

A la fin du parcours

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022