Dans ses derniers documents de travail, la DG vient de dévoiler sa volonté de fermer, dès le 1er septembre 2020, l’ESI d’Ajaccio. Plusieurs motifs sont montrés du doigt : la fin de l’activité d’indexation hypothécaire, le manque de nouveaux projets depuis décembre 2016, et les problèmes immobiliers…

Rien que l’énumération de ces motifs montre la fragilité et la faiblesse des arguments de la direction générale. Avec 14 emplois supprimés en 6 ans (65 emplois à sa création en 1978, 19 aujourd’hui…), la Direction générale et la direction locale ont, pour nous, sciemment préparé cette fermeture… Ne soyons pas dupes, comment avec de tels taux de suppressions d’emplois peut-on espérer pouvoir garder une technicité et développer des applications dignes de ce nom ? Comment motiver des agents qui ont vu au fil des années leurs collègues partir sans être remplacés ? Et comment motiver des agents à qui ont fait croire constamment qu’ils ne sont pas à la hauteur ?

Ça suffit ! Pour nous l’ESI d’Ajaccio, comme l’ensemble des ESI métropolitains et des DROM, doit être maintenu et pérennisé. Et la DG doit y mettre les moyens adéquats ! Il faut arrêter les suppressions d’emplois, arrêter de dévaloriser les collègues, et leur donner -enfin- une vraie vision en termes de missions et de développements applicatifs. En parallèle, il est indispensable que de vrais moyens humains et budgétaires soient dévolus à l’ESI et qu’une réelle solution immobilière soit trouvée sur la durée.

Solidaires Finances Publiques ne lâchera rien sur ce sujet, appelle tous les agents à se mobiliser et mettra tout en œuvre pour combattre ce projet de fermeture injuste et infondée.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022