La suffisance ça suffit, le coup du mépris ça suffit.

Le « en même temps » fonctionne à plein régime, on détruit les structures, on détruit les missions des premiers de corvée, premiers soutiens des entreprises dans une période difficile et qui perdure.

Des structures et des missions, éclatées façon puzzle, ou le triomphe de l’improvisation et du bricolage.

Les suppressions d’emplois continuent, et sans autres renforts place aux centres de contact, aux pôles nationaux, aux antennes spécialisées infra départementales, sans oublier les transferts de missions, en attendant la création d’agences.

Le « en même temps » fonctionne à plein régime : on détruit les emplois on détruit le respect et la dignité dus aux personnels.

Moins d’agents, moins de services, et donc en même temps plus de charges, moins ou plus du tout de reconnaissance.

Toujours plus de travail non reconnu et des objectifs par ailleurs maintenus.

Des conditions de travail catastrophiques faute de moyens techniques fiables et suffisants, faute de personnels.

Des agents sous pression, taillables et corvéables à merci, tous sans exception et notamment tous les galériens qui ont sué sang et eau pour traiter les dossiers fonds de solidarité – et qui continuent encore – bien seuls au moment des décisions, dans des conditions ubuesques manque de respect, carrières et rémunération en berne.

Pas de merci mais à la merci !

La suffisance dans l’insuffisance ça suffit !

Ensemble et tous services confondus nous exigeons du respect et de la dignité rendus aux personnels

Des moyens dignes

  • Une informatique qui soit à la hauteur des enjeux.
  • Des moyens humains suffisants, pérennes et non des personnels contractuels recrutables et jetables au fil de l’eau.
  • Une formation professionnelle initiale et continue de qualité. Des structures présentes sur tout le territoire avec l’intégralité de leurs missions.

Une carrière digne

  • Promotions massives.
  • Plans de qualification et de promotions internes ambitieux

Une rémunération digne

  • Revalorisation du point d’indice. Revalorisation des grilles indiciaires
  • Revalorisation des primes ACF à hauteur de 90 euros par mois pour tous les personnels. Revalorisation de l’indemnité mensuelle de technicité à 200 euros. Retrait de la notion de mérite dans la rémunération et dans les avancements

Le 5 octobre 

Un même combat, une même grève pour tous, pour toutes, et dans tous les services : halte au mépris, halte à la paupérisation !

GRÈVE GÉNÉRALE

 

Tract : SIE  on casse les structures, on casse les missions, on casse les agents

 

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022