Lors du Groupe de travail Formation professionnelle du 21 mars 2017, la DG a confirmé sa position visant à organiser les mêmes jours les épreuves des concours internes et externes.

Elle précise que cette décision devrait prendre effet à l'horizon de deux concours, soit 2019/2020. Bien entendu, aucune explication intelligible n'est donnée pour expliquer cette mesure, qui constitue un recul fondamental par rapport à la situation existante. Toutefois deux objectifs semblent guider la volonté de l'administration, d'une part réduire les coûts d'organisation des concours et d'autre part essayer de privilégier les recrutements externes au détriment de la promotion interne.

Autre confirmation, toute aussi inquiétante et désastreuse, la décision de limiter, pour les candidats internes à cinq fois la participation à un même concours. Sur ce point, une modification statutaire devrait être introduite dans les actuels statuts particuliers.

Malgré l'opposition appuyée de toute les organisations syndicales, la DG ne semble pas vouloir revoir sa position et elle se refuse à ouvrir des discussions sur ce point. Il faut dès lors s'attendre à ce que le CTR soit appelé à se prononcer sur des propositions de modification de textes réglementaires sans concertation préalable.  

Pour Solidaires Finances Publiques, cette décision unilatérale et cette façon de procéder constituent une remise en cause frontale des acquis de la fusion en matière de concours et une négation de plus du dialogue social.

Il s'agit d'un très mauvais coup donné à la promotion interne et aux actions menées pour lutter contre les inégalités femmes-hommes notamment.

Ceci a également pour but de bloquer les agents de la DGFIP (présents et à venir) dans leur grade afin d'éviter la multiplication des mobilités suite à promotion.

Ces remises en cause de deux marqueurs importants de la fusion sont pour nous inacceptables ! Ensemble combattons les dérives managériales voulues et portées par la Direction Généale actuelle.

 

 

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022