Nous reproduisons ici un article publié par l'association Attac sur les dernières annonces fiscales du gouvernement.

Le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR) sera discuté à l’Assemblée nationale dans quelques jours, dans un contexte particulièrement dégradé et à l’évolution incertaine. Les nombreuses incertitudes liées : aux conséquences de la crise, à l’évolution de la consommation et de l’activité économique ou encore aux effets des mesures de soutien, font de ce troisième PLFR un point d’étape révélateur de la dégradation plus qu’un outil de prévision fiable.

Tribune parue dans la quotidien Libération daté du 10 juin 2020.

Alors que la France a annoncé 350 millions d’euros en 2019 de recettes au titre de la taxe sur les activités numériques, la crise actuelle pourrait remettre en selle les opposants à toute avancée, même minime, en matière de fiscalité internationale.