L’article 9 de la loi du 13 juillet 1983 portant statut de la Fonction publique régit l’action sociale. Il prévoit :« l’action sociale, collective ou individuelle, vise à améliorer les conditions de vie des agents de l’État et de leurs familles, notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l’enfance et des loisirs, ainsi qu’à les aider à faire face à des situations difficiles. Les fonctionnaires participent, par l’intermédiaire de leurs délégués, à la définition et à la gestion de l’action sociale culturelle, sportive et de loisirs dont ils bénéficient ou qu’ils organisent ».

La protection sociale complémentaire (PSC) des agents publics ne va pas échapper aux vents de réformes soufflés par le gouvernement. Aujourd'hui, chacune et chacun reste dans l'incertitude quant au devenir de celle-ci.

La Mutualité Fonction Publique et les organisations syndicales, dont Solidaires Fonction Publique, revendiquent une politique ambitieuse de la protection sociale complémentaire dans l'ensemble de la Fonction publique.

Vous trouverez ici leur communiqué de presse du 7/02/2020 ainsi que leur déclaration unitaire. PSC - déclaration unitaire MFP et OS - 7 02 2020

 

 

Le siège de l'ENFiP et la Direction Générale remettent en question les postes des agents permanents ATSCAF.

Aujourd'hui, c'est le poste de Clermont-Ferrand qui n'est pas renouvelé et demain, ce seront ceux de Noisiel et après-demain ????

L'ATSCAF sera purement et simplement supprimée dans les ENFiP, plus aucun accueil physique ne pourra être assuré et les activités n'auront plus lieu (fin de la cafétéria à Noisiel ...).

Cette annonce subite et subie tombée hier est inacceptable !

Le 3 décembre, étaient convoqués les représentant.es des personnels au CNAS. Ordre du jour : l'avenir des délégations. Ce CNAS faisait suite à un rapport commandé par le Secrétariat Général sur le fonctionnement du réseau de l’action sociale (CNAS/CDAS/Délégations).