Le groupe de travail du CNAS qui se tenait le 31 mai dernier avait pour objectif principal d’aborder les orientations de l’action sociale ministérielle, en s’appuyant notamment sur les résultats d’une enquête réalisée auprès des personnels en 2017 (concernant environ 15 000 personnes), ainsi que sur l’audit d’EPAF mené par le CGEFI.

{tab Liminaire}

Après plus de 6 mois d'une nouvelle présidence inscrite sous l'ère MACRON, un président qui souhaite changer le pays, il faut bien se rendre à l 'évidence : les fonctionnaires ont été maltraités lors de la précédente mandature, ils seront laminés par celle qui s’est engagée.
C’est malheureusement un choix politique fort qui n’épargnera pas nos ministères économiques et financiers (MEF) avec toutes leurs directions.

Un groupe de travail consacré à l’actionsociale en outre-mer était convoqué le 31 mai 2017.
Ce groupe de travail revêtait une importance particulière, ayant pour objet l’extension de l’action sociale ministérielle dans les collectivités d’outre-mer et l’aménagement de cette action sociale dans les départements d’outre-mer.