Dans le cadre de l'appel à la grève pour le 10 mai 2021, dont la plateforme revendicative a été envoyée par plusieurs messages à tous les agents et agentes de la DGFiP, des journées de grève vont être engagées ici ou là.

A cette occasion, certain.es d'entre vous s'interrogent, à raison, sur les modalités de décompte des dites journées de grève, notamment si entre deux journées, il y a un week-end, un jour de congés, un jour de temps partiel, férié etc.

Suite aux multiples interventions portées par les représentants et représentantes syndicales de la Fonction Publique mais également par Solidaires Finances Publiques pour les agentes et agents de la sphère DGFiP, la ministre Amélie de Montchalin vient enfin d'indiquer aux organisations syndicales que le Gouvernement dépose ce jour un amendement au projet de loi de gestion de la sortie de crise sanitaire. 

Suite à de nombreuses remontées du terrain sur l'interprétation hétérogène du texte selon la DD/DRFiP, Solidaires Finances Publiques a demandé des précisions sur la possibilité pour un couple d'agent·es de la DGFiP, utilisant son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail, de bénéficier du « forfait mobilités durables » (FMD) institué par le décret n° 2020-543 du 9 mai 2020 au titre du covoiturage éligible à ce dispositif.

Pour clore l'agenda social 2020 fort chargé, l'Administration a convoqué un GT indemnitaire en ce 11 décembre. Il aurait pu être, en cette période de fin d'année - et oui, bientôt Noël - le moment de reconnaitre à sa juste valeur l'engagement et la technicité des personnels de la DGFIP. Il n'en sera rien, l'Administration est très loin du compte!!!