Les organisations syndicales Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques, FO DGFiP et CFDT Finances Publiques répondent au ministre de l’Action et des Comptes publics qui s’est exprimé ce mardi 18 septembre dans le journal le Parisien/Aujourd’hui.

Ce lundi 16 septembre, les personnels des Finances publiques se sont massivement mobilisés pour exprimer leur ras-le-bol face à une situation de plus en plus dégradée à la Direction Générale des Finances publiques (DGFiP) et pour exiger un renforcement du service public fiscal, financier et foncier.

Le gouvernement poursuit son entreprise de déstabilisation et de réduction de la place et du rôle de l’État et des services publics. Bercy et la Direction générale des finances publiques (DGFiP) sont au cœur de ce plan. A la DGFiP, le projet dit de « géographie revisitée » (voir notre rubrique sur le sujet) consiste en une réduction sans précédent de ses services territoriaux accompagnée de transferts de services. Tout cela sur fond de poursuite des suppressions d’emplois : 4900 d’ici 2022 alors que la DGFiP a déjà perdu plus de 40 000 emplois depuis 2002.