Ce type de structures d'accueil dit de proximité revient régulièrement dans le débat public. Elles sont présentées comme une sorte de panacée à la désertification administrative. Une désertification organisée et qui touche bien d'autres domaines que celui des seuls services publics.

Dans le cadre du dernier Comité interministériel de la transformation publique, chaque ministère s'est vu notifier sa feuille de route pour les quatre dernières années du quinquennat. Le nôtre bien évidemment est concerné, la DGFiP et la Douane en particulier. Bizarrement, ou pas d'ailleurs, seule notre feuille de route intégre un volet « réformer la Fonction publique ».

Ce 30 octobre se tenait, en présence du secrétaire d'Etat à la Fonction publique, une réunion dite bilan/étape consacrée aux quatre chantiers relatifs au nouveau contrat social pour les fonctionnaires.

Vous pouvez prendre connaissance de la déclaration liminaire et du communiqué de sortie de Solidaires Fonction Publique.

Le 29 octobre se tenait un Comité interministériel de la transformation publique (CITP) présidé par le Premier ministre. Sans constituer une surprise, les annonces de l'exécutif sur l'avenir du service public et de la Fonction publique sont venues confirmer à la fois nos craintes et nos analyses.