Ce 4 septembre 2018, Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances, recevait les fédérations des Finances dont Solidaires Finances. L'objectif de cette réunion était de décliner, en partie, les premières décisions en matière de restructurations et de suppressions d'emplois et de missions dans le droit fil du rapport CAP2022, et en attendant la remontée des travaux des Préfets attendus pour la fin du mois d'octobre, suite aux deux circulaires du Premier ministre du 24 juillet 2018.

La manière dont l'exécutif, et une bonne partie de sa majorité, envisage l'avenir de la Fonction publique et de l'action publique, s'exprime en quelque sorte au travers de l'affaire de ce conseiller occulte à la sécurité de l'Elysée, recruté sur sa "bonne" gueule" et promu pour services rendus, donc au mérite individuel.

Monsieur le Premier ministre,

Ces derniers jours, la presse s'est fait l’écho de la décision de votre gouvernement de ne pas rendre public le rapport du Comité Action Publique 2022 (CAP2022).

Ce 12 avril se tenait un comité technique ministériel (reconvocation de celui du 5 avril, boycotté par Solidaires, la CGT et FO).