Le GT du 3 octobre 2017 était présidé par M. Le Baron, Chef du service de la Gestion Fiscale

Les 5 organisations syndicales présentes (Solidaires, CGT, FO, CFDT, et Unsa-CFTC) ont interrompu leur participation au groupe de travail, décidant d'un communiqué commun. En effet, la Direction Générale n'avait nullement l'intention de discuter sur le fond de ses orientations en matière de représentation du bâti, de suspension des mises à jour du plan, de priorisation des activités fiscales demandées aux géomètres. Tout au plus étaient-ils disposés à nous expliquer que nous n'avions rien compris !
Devant cette absence de dialogue et d'écoute, confortées par les remontées unanimes des géomètres, agents et cadres du Cadastre, par les actions déjà engagées dans les départements, les organisations syndicales exigent que la DG revoie entièrement sa copie.

Le 5 mai, se tenait un groupe de travail "Cadastre" présidé par le Directeur Général en personne.

Les évolutions envisagées sont claires dans leur principe : les géomètres devront se consacrer à la partie "fiscale" de leurs missions, et pour dégager du temps la DG n'envisage rien moins que la "suspension des levés du bâti" ! Comment cela se traduira concrètement ? Rien n'est vraiment clair ni précis. A commencer par la solution "miracle" du report des orthophotos, qui pose techniquement de nombreuses difficultés, y compris avec des éléments de haute précision...

Ce groupe de travail, présidé par M Le Baron, chef du service de la gestion fiscale, était essentiellement consacré à la création de la BNIC (Brigade Nationale d'Intervention Cadastrale), brigade nationale de renfort topographique composée de 16 antennes, et qui sera gérée par le SDNC. Elle regroupera les BNF et BPCI, déjà rattachées au SDNC, avec les 21 BRF, pilotées par les départements où elles étaient situées.