Ce 8 mars 2021, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, dans un contexte sanitaire particulier, 150 rassemblements et manifestations ont eu lieu partout en France, mettant en avant les "premières de corvées", toutes ces femmes occupant majoritairement les métiers en 1ère ligne depuis le début de la crise sanitaire.

30 000 personnes ont manifesté à Paris, 8 000 à Toulouse, 5 000 à Bordeaux, 2 000 à Grenoble et à Montpellier, 800 à Lille… Si les mobilisations ont été importantes également ailleurs dans le monde (Algérie, Grèce, Inde...), d'autres pays les ont interdites, comme l'Espagne (à Madrid).

8 mars 2021 - Le 8 mars des 1ères de corvées

Comme tous les ans, Solidaires Finances Publiques s'inscrit dans cette journée d'action et de mobilisation pour les droits des femmes. Nous avons déjà communiqué en ce sens notamment avec un tract en ligne (Tract 8 mars 2021) et un message "sympa".

Au-delà de la DGFiP, dans d'autres secteurs professionnels et au niveau national, beaucoup d'autres matériels ont été réalisés. Vous pouvez en retrouver sur la page dédiée de l'Union syndicale Solidaires (Page Solidaires - 8 mars 2021).

Une année de crise sanitaire qui n'a pas remis en cause les inégalités entre les femmes et les hommes bien au contraire !

Les métiers qui ont été en première ligne sur le front contre le Covid-19 (santé, éducation, propreté, alimentation, distribution, etc) sont souvent faiblement rémunérés, non valorisés, précaires.

25 novembre : le confinement n'arrêtera pas nos luttes !

En cette nouvelle journée internationale de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes, nous vous proposons quelques visuels à diffuser. Ils sont composés de deux parties : un texte qui rappelle ce que vivent de nombreuses femmes au quotidien et un dessin qui, en inversant la représentation de ces situations, vise à heurter les esprits de chacun.e afin que tout le monde, hommes et femmes, se batte pour qu'elles n'existent plus.