Le 18 juin se tenait le "rendez-vous salarial" Fonction publique. Il devait notamment aborder la question de l'évolution du point d'indice. Comme il fallait s'y attendre, son gel a été confirmé par le secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

Le deuxième cycle de rencontres relatif à la refonte du cadre du dialogue social entre le gouvernement et les fédérations de fonctionnaires démontre que le mot concertation ne figure pas au dictionnaire du secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

Rassemblement à Bercy le 18 juin de 12h à 14 h

Rendez-­‐vous salarial pour la fonction publique !

Solidaires fonction publique appelle toutes et tous les camarades de Paris et de la région parisienne à se rassembler à Bercy à partir de 12 h ce lundi 18 juin.
En effet ce jour là va se tenir le rendez-­‐vous salarial que nous réclamons depuis de nombreux mois.
Plus nous serons nombreux, plus notre délégation pourra peser sur la discussion.
Nous avons adressé au Secrétaire d’Etat une note détaillée reprenant l’ensemble de nos revendications.

➢le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat, par l’attribution a minima d’un nombre de points d’indice uniforme pour toutes et tous (60 points)
➢le dégel du point d’indice, valeur de référence du pouvoir d’achat des fonctionnaires
➢la refonte des carrières permettant la linéarité de la carrière et une véritable reconnaissance des qualifications
➢l’intégration d’une large partie des primes dans le traitement
➢l’abrogation pure et simple du jour de carence
➢La compensation pérenne intégrale de la CSG assortie d'un gain réel de pouvoir d’achat, par respect à l'engagement du président de la république qui avait promis que
l'augmentation de la CSG devait se traduire par un gain pour tous-tes les travailleur-euses.
➢l’égalité nécessaire et immédiate salariale entre les femmes et les hommes
➢la réduction des écarts de rémunération entre les 3 versants de la fonction publique et entre catégories.

C'est vraiment toutes et tous ensemble que nous pourrons peser sur l’issue des négociations.

 

Solidaires Fonction publique réagit aux premiers élements dévoilés par la DGAFP concernant le volet contractualisation.

le statut ou le contrat ?