Malgré les consignes de discrétion affichées dans une note GF1-A, le piratage par des hackeurs de très nombreux comptes fiscaux, n'est pas resté hors des radars de la presse. Le Canard Enchaîné, relayé par de nombreux autres médias, vient de relater l'incident.

Nous vous alertons sur le fait que vous pouvez être dans le cas où vous aurez un impôt à acquitter au titre de 2018.
En effet, l'information a été publiée sur le site national de la DGFiP en avril 2019, vous ne pourrez donc pas feindre l'ignorance.

Les directeurs locaux parlent... mais pas aux organisations syndicales. Pourtant, ils ont toutes les informations et leurs plans locaux de destruction de la DGFiP sont sur le bureau du DG.

Selon des informations locales, à ce jour non confirmées par la Centrale mais qui remontent assez clairement tout de même pour qu'on s'y attarde d'autant que si elles sont effectives, ces informations ont des impacts, indéniables et à gérer dans l'urgence, par les Directions locales et leurs services RH. Certaines fusions devant prendre effet en 2019, seraient, pour le moment suspendues sans autre information plus précise.