Le rapport d’Oxfam du 17 janvier « Dans le monde d’après, les riches font sécession », confirme les constats portés par Solidaires Finances Publiques. En effet, ce rapport est à son tour édifiant à plus d’un titre, tant la pandémie actuelle a fait exploser les inégalités déjà existantes.

Les années et les gouvernements se suivent et les scandales d'évasion fiscale se succèdent et se perpétuent.
Une nouvelle fois l'ICIJ (Consortium International des Journalistes d'investigation) est à l'initiative de cette révélation.

Avec ce PLF 2022, le Gouvernement réaffirme ses choix et orientations...et nous livre sans surprise une vision macronniste de l’exercice ! Ce PLF profite de l’effet rebond lié à la crise et à la reprise de la consommation ; d’autres choix pour l’affectation des dépenses étaient possibles et nécessaires. Pour le dernier de ce quinquennat, la majorité présidentielle persiste dans le tout sécurité et fait la part belle à l’Armée, la Police et la Justice. Le gouvernement passe à côté de choix forts, stratégiques et nécessaires comme la lutte contre le réchauffement climatique, les énergies renouvelables, la recherche etc., mais également la lutte contre les inégalités qui se sont accentuées au cours de la crise sanitaire (taxation et redistribution).

Le Président de la République propose la défiscalisation des pourboires pour répondre aux problèmes d’attractivité des métiers de l’hôtellerie et de la restauration en donnant la possibilité de payer les pourboires par carte bleue et en ne les soumettant pas à l’impôt sur le revenu des salarié•es du secteur.