Mercredi 23 octobre, le Ministre de l'action et des comptes publics s'est rendu à la DIRCOFI IDF pour fêter les « 1 an » du plan de lutte contre la fraude. Prévenues la veille à 16h30, les organisations syndicales étaient invitées à venir discuter avec le Conseiller réforme de l’État, fonction publique, numérique et prospective.

C’est un rapport d’information intéressant que celui publié par l’Assemblée nationale le 25 septembre 2019 sur le bilan de la lutte contre les montages transfrontaliers. Déplorant la diversité des réformes et l’existence de territoires (les paradis fiscaux) qui jouent un rôle majeur dans l’évitement de l’impôt, le rapport revient sur certaines pratiques et formule 27 préconisations.

Invoquant le droit à l’erreur, Emmanuel macron a récemment déclaré devant des chefs d’entreprise : « Vous pouvez le dire de ma part : quand quelqu’un arrive et pour la première fois vous met la douille, vous dit je vous mets tout de suite les pénalités plein pot, vous pourrez lui dire, 'j’ai vu le président de la République, il nous a dit qu’il y a le droit à l’erreur ! S’ils ne sont pas au courant vous m’écrivez ! Et ce sera corrigé ! ».

Le président Macron insulte les vérificateurs et les vérificatrices de la DGFIP.
Solidaires Finances Publiques interpelle le DG M. Fournel.