La Direction Générale vient de répondre en partie à notre demande répétée d'appel des listes complémentaires...

Cela fait déjà plusieurs mois que nous tirons le signal d'alarme sur les conséquences cataclysmiques résultant du projet de la Direction Générale des Finances Publiques en matière de réforme de la formation initiale.

Malgré nos alertes relayées au plus haut niveau, malgré nos contre-propositions, malgré l'opposition des équipes pédagogiques de l'ENFiP (Ecole Nationale des Finances Publiques), malgré nos demandes de reprendre à zéro le dialogue social sur cette question et le report d'un an de toute réforme et enfin malgré le fait que les futurs lauréats des concours externes et internes d'IFiP seront confrontés à des changements profonds en matière de formation et de règles d'affectation, l'administration refuse d'entendre raison.

Son dogmatisme aveugle va tirer par le bas l'ensemble du dispositif de formation et de 1ère affectation des IFiP ainsi que le corpus professionnel de toute la communauté DGFiP.

L'administration a, pour la première fois, constitué une liste complémentaire de 150 collègues sur le concours interne spécial de contrôleur. Ceci correspond à une demande faite à de multiples reprises par notre organisation syndicale sur tous les concours pour éviter de perdre des promotions.

Groupe de Travail formation du 20 décembre 2017

A l'issue du groupe de travail formation qui a duré plus de 7h30, Solidaires Finances Publiques dresse un bilan forgé d'inquiétudes suite au refus de la Direction Générale d'amender tout ou partie de ses projets concernant la formation initiale et les concours. Malgré nos propositions nombreuses sur ces questions, malgré nos mises en garde sur les dérives prévisibles et sur le côté hasardeux du calendrier, l'administration refuse toute révision de sa position, enfermée dans des certitudes hors sol.