L’intelligence artificielle devient le nouveau gadget 4.0 pour justifier les nouvelles suppressions de postes à la DGFiP.

{tab title="Liminaire"}

Ce GT est le second du cycle dédié à la cartographie des futures instances telles qu’elles sont désormais prévues suite à la loi de transformation de la fonction publique en matière de dialogue social au sein de la DGFiP.

Si le transfert d’agent·es du Ministère de l’écologie et des territoires (MTE) fut annoncé et que nous siégions sur le deuxième «  comité de suivi », il apparaît pour notre organisation que ce transfert d’agents, de missions et de compétences cède à beaucoup trop d’impréparation et de zones de flous.

Cette seconde réunion était dévolue aux aspects RH de la gestion du dossier des agent·es qui vont, sur la base du volontariat, suivre leurs missions autour de la taxe d’aménagement et rejoindre notre ministère et la DGFiP.

{tab title="Liminaire"}

Alors que nous demandions du temps pour le dialogue social mais également du temps pour, collectivement, faire le bilan de la période écoulée et analyser les conséquences de la crise sanitaire sur les missions, l’organisation des services, les conditions de travail, …, le tout en s’appuyant sur une période de pause dans les réformes, force est de constater, que le temps nous est compté et que la pause n’est nullement à l’ordre du jour.