Au 1er janvier 2019, toutes les opérations RH qui auront un effet en matière de paye relèveront de la compétence des dix CSRH implantés à l'échelle supra-départementale. Cette réforme ne sera pas sans conséquence en matière d'emplois mais également de proximité.

A compter du 1er janvier 2019, toutes les opérations RH qui auront un effet en matière de paye relèveront de la compétence de dix CSRH implantés à l'échelle surpa-départementale. La Direction Générale a confirmé que ces CSRH assureront « un rôle de prestataire de service pour plusieurs directions » avec pour missions :

Il y a des proclamations qui parfois se veulent rassurantes, mais pas forcément convaincantes. Il en est ainsi de l'expression de la mission MPRO-RH en charge du projet Sirhius, concernant la gestion des agents. L'administration réaffirme à cette occasion que la DGFiP est attachée au maintien d'une RH de proximité, d'où l'affichage d'une volonté de recentrer les services RH sur un rôle de référent de proximité à l'échelle de la direction. Suivant ce principe, les décisions RH concernant notamment les recrutements locaux, les affectations, les avis sur demandes de promotion, dépendront toujours de la compétence des directeurs locaux.

Services de direction où-va-t'on ?