Coupures

Agents administratifs

Agents techniques


Contrôleurs

Géomètres


Inspecteurs

Premières affectations

Brochure premières affectations Contrôleur stagiaire
Brochure premières affectations Contrôleur programmeur
Brochure premières affectations Inspecteur élève
Brochure premières affectations Inspecteur élève Cadastre et Informatique
Brochure premières affectations Technicien Géomètre

Après d'autres nombreux départements aux quatre coins du territoire, c'était hier au tour de nos collègues et camarades du Rhône d'entrer en résistance contre les projets de la direction générale déclinés avec zèle par le baron local.

L'intersyndicale Solidaires Finances Publiques, FO et CGT a appelé l'ensemble des collègues du département à une journée de grève ce jeudi 8 juin. L'objet de cette journée d'action : la fusion des RAN du département rejetée par les personnels.

Cette journée a été une réussite: 5 sites ont été fermés au public (Tarare, Villefranche, Givors, Neuville et la HDF).

Sur le site de Tarare le taux de grève a été estimé à 80 % : c'est un chiffre sans précédent !!!!!

Plus de 120 agents se sont réunis à 9h30 devant la HDF. Ils se sont invités dans un premier temps dans le bureau de M RIVARD (n°2 de la DRFIP), le directeur M RIQUER s'étant déclaré indisponible.
L'échange avec M RIVARD a duré plus d'une heure. Celui-ci, n'ayant aucune marge de manœuvre s'est limité à relayer la bonne parole de M RIQUER.
Nous avons appris entre temps que M RIQUER, était en réalité présent sur le site. Les grévistes, s'étant déplacés en nombre de Tarare, Villefranche et Givors, ont estimé à juste titre qu'ils devaient être reçus par le directeur. Ils se sont donc imposés.
Quel mépris, de la part du DRFIP: ne même pas vouloir venir à la rencontre des agents grévistes !
Nous en sommes réduits à cela: aller débusquer le DRFIP, qui se terre et refuse tout dialogue.
Après 1 heure d'échanges, M RIQUER a campé sur ses positions, alors que l'intersyndicale lui a tendu la main. Il lui a été proposé: de mettre en place un véritable dialogue, par la tenue d'une réelle concertation avec les OS sur le sujet des RAN : suspension de son projet et examen des contrepropositions formulées par les OS. Il a refusé de suspendre le projet et a renvoyé la décision à la Direction générale*. L'intersyndicale, après un barbecue festif à la CAE, s'est réunie et a décidé de se rapprocher des agents de Tarare et de Villefranche dés le début de la semaine prochaine, pour définir les suites de cette action. D'ores et déjà, nous remercions l'ensemble des agents pour cette belle journée d'action.

On lâche rien. On reprend tout !!!!!

*Contactée par le Bureau national de Solidaires Finances Publiques, la DG se refuse bien entendu à faire pression sur son mouton de directeur local et n'entend pas non plus retirer de la liste des propositions des directeurs locaux le projet de la DRFiP du Rhône.