16 collègues arriveront en transfert du MTE (Ministère de la Transition Ecologique) au 1er septembre dans 15 directions d’accueil. Les sites concernés sont : Rouen, Beauvais, Cergy-Pontoise, Nancy, Orléans, Le Mans, Nantes, Brest, Périgueux, Clermont-Ferrand, Moissac, Perpignan, Montpellier, Aix en Provence et Marseille.

Ils seront amenés la première année à participer à la confection des modules de formation. Elles et ils seront également les référents techniques des départements qui leur seront assignés, pour la gestion des taxes d'urbanisme dans les centres des impôts fonciers. Solidaires Finances Publiques s’inquiète de la répartition très inégale sur le territoire. 

Par ailleurs, seulement 89 collègues arriveraient au 1er septembre 2023, ce qui est beaucoup moins que les 159 postes initialement fléchés. Bizarrement, la DGFiP ne fait pas rêver les personnels du MTE et une nouvelle fois, un transfert de mission risque d’aboutir à une déperdition de connaissances. 

De plus, l’administration compte sur le report de l’exigibilité des taxes d’urbanisme à la date d’achèvement pour ne pas impacter les services avant les arrivées plus massives au 1er septembre 2023. 

Là encore, Solidaires Finances Publiques s’inquiète de cette analyse très optimiste et des possibles conséquences sur les conditions de travail des collègues dans les services.

Prochain COSUI (comité de suivi) : Octobre.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022