Le dossier géographie revisitée

Liste des cartes disponibles :

Au cours de ces derniers mois, il ne s'est pas passé un jour, sans que de nombreux agent.es, dans de nombreux services, fassent état de leur malaise et de leur mécontentement face à la dégradation du service public DGFIP, aux menaces contre le réseau de proximité et à la paupérisation de leurs droits et garanties.

Par les actions menées sur l'ensemble du territoire mais également au plan national, notamment lors de réunion d'instance, lors de déplacements du Directeur Général ou du Ministre de l'action et des comptes publics, les agentes et les agents ainsi que leurs représentant.es ont mis en lumière l'étendue des attaques et se sont positionnés, sans l'ombre d'un doute, pour l'arrêt de celles-ci.

Au cours de ces dernières semaines, de nombreux élus locaux ont manifesté leur soutien aux missions de la DGFIP, à la nécessité de maintenir un réseau de proximité de pleine compétence, aux revendications exprimées par les personnels. Cette convergence de vue entre personnels, élus, usagers, citoyens, pour dénoncer les attaques menées par les pouvoirs publics contre le service public et les agent.es de la DGFiP est sans précédent. Elle illustre l'étendue du fossé social qui sépare la technocratie politique et administrative du reste de la société !

Les attaques dont la DGFiP est victime, renforcées par d'autres remises en cause des droits et garanties des personnels illustrées notamment par la loi de transformation de la fonction publique, ont créé un front syndical soudé et déterminé pour combattre pied à pied le projet de l'administration et pour exiger l'ouverture de réelles négociations.

 Dans le contexte actuel, il faut dès aujourd'hui :

  •  relayer et amplifier toutes les actions locales qui ont maintenu la flamme de l'action au cours de ces dernières semaines,
  •  s'inscrire partout, dans le processus d'action, notamment en participant à la votation, mais également en s'impliquant dans des actions de terrain,
  •  inscrire le 14 novembre dans son agenda d'action,
  • construire et participer à la visibilité de la manifestation nationale !

 

Le 14 novembre, doit être un temps fort ! A Paris, retrouvons-nous par milliers, pour que nos décideurs prennent conscience qu'il est temps de nous écouter !

Le temps du mépris doit cesser !

Sur la Dalle de Bercy, le 14 novembre démontrons notre entrain à être toutes et tous ensemble !

Une autre DGFiP est possible ! A nous de la faire émerger !

 

Tract Solidaires FIP, le 14 novembre, journée de convergence et manifestation à Paris