La gazette Reprenons !

Nouveau ! Reprenons n°9

Reprenons n°9

Spécial FORPRO

La formation professionnelle a longtemps été un sujet qualifié de consensuel par les observateurs sociaux. L’administration et les organisations syndicales se retrouvaient généralement sur le terrain des valeurs et en résultait des arbitrages globalement favorables pour les agentes et les agents.
Tel n’est plus le cas désormais.

Nouveau ! Reprenons n°8

 Reprenons n°8

Spécial Contrôle Fiscal

En Europe par le biais de notre action au sein de l’UFE, et donc au niveau de la commission européenne, de par nos engagements reconnus et médiatisés propres ou en collaboration avec nos partenaires tels que ATTAC, par exemple et pas uniquement, Solidaires Finances Publiques agit, médiatise, explique.

Nouveau ! Reprenons n°7

Reprenons n°7

Spécial DiSI : L’informat...Hic à la DGFiP !

Solidaires Finances Publiques a placé depuis des années la sphère informatique et les agents qui y exercent des missions au cœur de son revendicatif. Cette sphère, transverse, irrigue toute la chaîne
de travail de la DGFiP.

Reprenons n°6

 Reprenons n°6

Spécial plateforme !

Les centres d’appel à la DGFiP : Etat des lieux et perspectives...

Reprenons n°5

Reprenons n°5

Quand Bercy se lance dans le « B.T.P.» !

Une réforme difficilement justifiable !

  • Démolition!
  • Construction! !
  • Préfabriqué !

Reprenons N°4

Reprenons N°4

Redonnons la parole aux agents sur leur travail !

Ca nous concerne tous

Une autre vie au travail

Reprenons N°3

Reprenons N°3

Agents et heu...Citoyens aussi !

En marche dans le mur !

PLF, la dette, ISF, suppressions de postes, point d'indice, jour de carence, PPCR, ASR, CSG...

Reprenons ! N°2

Reprenons ! N°2

Etat d’Urgences sur les règles de Gestion !

Recrutements menacés - Mutations contrariées !

LES MISSIONS : Pronostic vital engagé

Reprenons ! N°1

Reprenons ! N°1

Toucher les missions...pour mieux les couler?

Les règles de gestion souffrent pour offrir aux directeurs davantage de flexibilité !

Une carrière en galère... une rémunération de misère!