txt boycottDepuis le 1er janvier, les élus nationaux de Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques et CFDT Finances Publiques boycottent systématiquement toutes les premières convocations des CAP nationales.
Bien évidemment, la défense des agents est assurée par la présence des élus nationaux lors des deuxièmes convocations des CAP nationales.
La même action intersyndicale est prévue pour l'ensemble des CAP locales sur tout le territoire.
Le dialogue social est au plus mal à la DGFiP depuis de nombreux mois.
Le directeur général a unilatéralement décidé en fin d'année de réduire les droits des élus pour remplir leur mandat.
C'est donc le droit des agents à être défendu en CAP qui est attaqué !

Nous sommes déterminés à nous battre pour vous permettre d'être défendu correctement dans chacune des instances qui vous concernent.

Votre droit à être défendu n'est pas négociable !

 

La 1ère convocation de la CAP hors métropole pour les contrôleurs devait se tenir le mercredi 22 février à 9h30. Avec seulement une journée de consultation pour l'examen de 297 demandes de mutations, les élus ont demandé un rallongement de la durée de préparation auprès de l'administration.

La Direction Générale a fait part du refus de cette demande le mardi 21 février en début de soirée. Aucune organisation syndicale n'était présente à cette première convocation. Vous trouverez en pièce jointe le communiqué intersyndical pour cette première convocation. La CAP se tiendra en deuxième convocation le 22 février à partir de 14h30 (fin des travaux décalée au minimum au 23 février). Solidaires Finances Publiques participera à cette deuxième convocation pour défendre les droits et garanties des agents concernés.

odtcommunique