txt boycottDepuis le 1er janvier, les élus nationaux de Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques et CFDT Finances Publiques boycottent systématiquement toutes les premières convocations des CAP nationales.
Bien évidemment, la défense des agents est assurée par la présence des élus nationaux lors des deuxièmes convocations des CAP nationales.
La même action intersyndicale est prévue pour l'ensemble des CAP locales sur tout le territoire.
Le dialogue social est au plus mal à la DGFiP depuis de nombreux mois.
Le directeur général a unilatéralement décidé en fin d'année de réduire les droits des élus pour remplir leur mandat.
C'est donc le droit des agents à être défendu en CAP qui est attaqué !

Nous sommes déterminés à nous battre pour vous permettre d'être défendu correctement dans chacune des instances qui vous concernent.

Votre droit à être défendu n'est pas négociable !

Comme vous le savez sans doute, le Directeur Général, B.Parent, a décidé de manière unilatérale et autoritaire, de réduire de manière drastique les droits des élus du personnel que vous avez choisis lors des dernières élections professionnelles de décembre 2014.

Ce recul des droits se traduit concrétement par une diminution extrêmement importante des temps de préparation des CAP Natioales. Cette régression touche également les instances locales (CAPL et CT notamment). Dans le même élan, ce sont par ailleurs les durées des instances qui sont strictement encadrées, réduisant ainsi les possibilités, pour vos élus, de défendre TOUS les dossiers qui leurs sont confiés.

 

Au final, ce sont bien VOS droits à être représentés et défendus devant l'autorité administrative qui sont battus en brèche, dans une période où les attaques contre vos garanties de gestion se vont de plus en plus vives.

C'est la raison pour laquelle les élus de l'ensemble des organisations syndicales poursuivent leur combat, en boycottant notamment les premières convocations des réunions institutionnelles.

pdfcommuniqué commun : Boycott CAP titularisation B-2017