Nos contacts

  • Nous écrire
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Suivez-nous sur Facebook
  • Clermont-Ferrand (63)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 77 80 91 11
  • Lyon (69)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 19 84 12 91
  • Noisiel (77)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 10 02 52 81
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 63 53 33 60
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 81 79 50 29
  • Noisy-le-Grand (93)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 98 93 43 61
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 78 45 62 54
  • Toulouse (31)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 16 29 79 02

116 Contrôleurs stagiaires et 34 Inspecteurs stagiaires ont débuté leur scolarité en " mode exclusivement distanciel " étant considérés vulnérables COVID par l'administration depuis le premier jour de leur rentrée.

Une nouvelle circulaire Fonction Publique est paru le 9 septembre 2021 modifiant les critères de vulnérabilités.

Plus d'un mois plus tard, l'ENFIP demande aux stagiaires concernés de consulter la médecine de prévention afin de déterminer s'ils remplissent toujours ou pas les critères pour poursuivre leur scolarité en distanciel.

Solidaires Finances Publiques dénonce le manque de communication de la part de l'administration qui augmente le stress et crée incompréhension et doute.

De plus, nous regrettons le manque de psychologie, de tact et d'écoute que subissent certains stagiaires en fonction du médecin de prévention !

Lorsque le médecin de prevention acte un retour en présentiel au sein de l'ENFiP, Solidaires Finances Publiques considère qu'en fonction de chaque situation individuelle ( logement à trouver, garde des enfants à trouver, etc ) l'administration doit laisser le temps nécéssaire à chaque stagiaire de pouvoir modifier son organisation initiale en toute sérénité.

Par conséquent, nous demandons à ce que le retour en établissement puisse se réaliser au démarrage du bloc fonctionnel.

Lors du groupe de travail  formation du 28 octobre, Solidaires Finances Publiques a interpellé le directeur de l'ENFiP sur cette problématique (tout comme nos camarades de la CGT et FO).

Il est surprenant de se rendre compte que la direction n'avait à ce jour aucune visibilité sur le nombre de stagiaires devant reprendre en présentiel. Leur réponse démontre une fois de plus le manque d'anticipation, de cadrage permettant à tous les établissements de gérer ce changement d'organisation dans les meilleures conditions pour tous les acteurs de la formation (stagiaires, enseignants, administratifs).

Solidaires Finances Publiques invite les stagiaires "distanciels" devant reprendre en présentiel après consultation du médecin de prévention à prendre contact avec les camarades en charge des stagiaires pour leur établissement.