Nos contacts

  • Nous écrire
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Suivez-nous sur Facebook
  • Clermont-Ferrand (63)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 77 80 91 11
  • Lyon (69)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    04 78 63 32 37
  • Noisiel (77)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 10 02 52 81
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 63 53 33 60
  • Noisy-le-Grand (93)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    01 57 33 75 41
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    01 57 33 75 41
  • Toulouse (31)
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    06 16 29 79 02

Face à la surdité du Directeur Général de la DGFiP et de celui de l'ENFIP et l'absurdité de leur décision, Solidaires Finances Publiques ne s'arrêtera pas là !

Malgré les arguments apportés par écrit et développés largement en visioconférence vendredi dernier, aucune mesure n'a été accordée pour les stagiaires ayant des enfants à charge et devant passer les épreuves du 9 avril (filière généraliste) et du 19 avril (filière informatique). Pire, les mesures actées par la ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Mme de Montchalin, faisant référence "au bon sens", "à la bienveillance", "à de la souplesse" et "du pragmatisme" n'ont pas trouvé écho auprès de nos directeurs.

Pour autant, Solidaires Finances Publiques s'est engagé à ne rien lâcher, les stagiaires de cette promotion, tout comme ceux de l'an passé, n'ont pas à pâtir dans leur scolarité des mesures sanitaires les obligeant à devoir assurer la garde et assumer leurs enfants. Ces dernières épreuves avaient été supprimées l'an dernier et notre organisation syndicale, avec les mêmes arguments et face aux mêmes difficultés, demande la suppression de ces dernières épreuves.

Il est raisonnable de penser que passer une épreuve de plusieurs heures et surveiller son enfant ne permet pas d'être concentré et efficace.

Il est déraisonnable d'imposer à un stagiaire un choix entre une évaluation qui sanctionne son parcours de formation et surveiller son ou ses enfants !

Solidaires Finances Publiques, via Solidaires Fonction Publique, a interpellé Madame de Montchalin pour lui signifier la situation ubuesque dans laquelle notre Directeur Général et le Directeur de l'ENFiP osent positionner les stagiaires qui sont parents d'enfants.

Nous ne lâcherons rien, notre détermination nous fait agir à tous les niveaux !

La force du Nous !

Evals IS 2020 : une seule solution, l'annulation !

Nouvelle épreuve des IS 2020/2021 : le contrôle parental !