En guise de vœux de bonne année, Macron proclame droit dans ses bottes qu’il appliquera la réforme des retraites. Pour autant, le gouvernement montre des signes de fébrilité.

Afin d'étayer et de comprendre les risques que chacun et chacune encoure avec la réforme de la retraite à points, Solidaires Finances Publiques a établi quatre situations "types". En dépit de paramètres très favorables pour établir ces cas pratiques, toutes et tous sont perdants, c'est sans appel !!!

Le comité de mobilisation de l'INSEE contre la réforme des retraites, soutenu par les organisations syndicales dont SUD INSEE, vient de publier une note qui donne bien des éléments concrets que l'institution elle-même se garde bien de diffuser.

Le 11 décembre 2019, Édouard Philippe a maintenu le projet de réforme de retraite universelle par points. Il a confirmé la volonté du gouvernement de refonder profondément les règles afin « de gommer les injustices, prendre en compte les carrières dans leur intégralité,… ». Pour ce gouvernement, l'ambition d'universalité est une ambition de justice sociale. Or, le principe d'universalité qu'il décrit est en contradiction avec la réalité des carrières professionnelles, carrière heurtée, chômage,… Sans oublier qu’il vient d’en exclure les policiers, si c’était si favorable, le système ne souffrirait pas d’exception !!!