Le Premier Ministre veut engager un plan national de lutte contre la fraude fiscale qui s’appuierait sur le recoupement et l’exploitation des données permis par le datamining. Il a notamment déclaré vouloir « muscler notre renseignement fiscal avec les douanes, les services fiscaux, Tracfin et les services de police ».

Vu l’ampleur et les dégâts de la fraude, il est effectivement temps d’engager un « plan national contre la fraude fiscale » mettant au cœur la Direction générale des finances publiques (DGFiP) et d'investir pour être à la hauteur des enjeux.

La Direction Générale des Finances Publiques a lancé, le 4 décembre dernier, un appel d'offre par marché public visant au « recrutement » d'un prestataire privé qui aura pour mission d'assurer l'assistance téléphonique des usagers particuliers dans le cadre de la mise en place du Prélèvement à la Source (PAS).

Alors que les affaires de fraude et évasion fiscales se succèdent, Solidaires Finances Publiques lance sa pétition pour exiger des moyens indispensables pour lutter efficacement contre ce fléau qui touchent l'ensemble des États.

Le Ministre, Gérald Darmanin, des Comptes publics et de l'Action publique, entend améliorer la relation à l'usager grâce à la mise en œuvre du droit à l'erreur dans le cadre d'un projet de loi pour "un État au service d’une société de confiance".