Evolution de l’offre vacances loisirs d’EPAF
La fin de la dimension sociale ?!

Ce 15 avril 2022 étaient convoqués le deuxième comité de suivi sur l’évolution de l’offre vacances loisirs d’EPAF et le premier comité de suivi sur la mise en œuvre de la réorganisation du réseau de l’Action sociale… sur une demi-journée… et ce qui devait arriver, arriva… seul le premier point à l’ordre du jour a été étudié.

A la croisée des décisions !

 

Cette séance du CNAS était la 1ère de l’année mais surtout la dernière du quinquennat.

Cela a été l’occasion pour Solidaires Finances de pointer un bilan peu reluisant sur l’état de l’Action sociale et du dialogue social au ministère.

Création d’une véritable usine à gaz avec la mise en place d’une fédération faîtière pour la gouvernance des opérateurs - forte diminution des budgets - destruction du réseau de proximité des délégations - vente des résidences EPAF - déclin programmé des activités de vacances-loisirs - abandon des personnels basculés dans l’interministérialité - recours systématisé à des consultants extérieurs au détriment des compétences internes et des deniers de l’Action sociale… la liste est déjà longue et pourtant elle reste incomplète.

L’ACTION SOCIALE :

Chaque agent et agente de la DGFiP en bénéficie aujourd’hui. Et demain ?

L’Action sociale à la DGFiP, au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, c’est quoi ?

  • l’accès à la restauration, collective ou individuelle (titres-restaurant) ;
  • le logement ;
  • les prêts et aides au logement ;
  • les aides financières ;
  • les centres de vacances ;
  • les colonies ;
  • les crédits locaux des CDAS ;
  • le CESU 6/12 ans pour garde d’enfant ;
  • les consultations auprès d’assistant·es de service social.

Ce groupe de travail consacré à la communication sur les prestations d’action sociale avait comme un air de déjà vu sur les constats mais pas sur les propositions.

Constats : les mêmes qu’il y a 4 ans !

En effet, le Secrétariat Général - représenté par Mme Gronner et SRH3 - a ressorti les mêmes documents qu’en ... 2018, avec certes un léger « lifting » rédactionnel mais la même analyse : la communication sur les prestations de lAction sociale en direction des agents du MEFR ne serait pas au point.

Il faut dire qu’on s’en doutait un peu… Ça ne fait QUE ... 4 ans que nous le disons, le répétons, 4 ans pendant lesquels l’administration est restée sourde à nos alertes. 4 ans que l’on insiste pour avoir enfin une réunion sur ce thème !

Alors les constats, nous les connaissons déjà !