Monsieur le Directeur Général,

En parallèle à votre Nouveau Réseau de Proximité pour les Directions territoriales, vous avez décidé de fermer presque tous les ateliers d’acquisition de données au sein des DiSI (sauf Reims et Angers). La plus grande partie de ces fermetures est programmée dans moins d’un an, au 1er septembre 2020.

Dans ses derniers documents de travail, la DG vient de dévoiler sa volonté de fermer, dès le 1er septembre 2020, l’ESI d’Ajaccio. Plusieurs motifs sont montrés du doigt : la fin de l’activité d’indexation hypothécaire, le manque de nouveaux projets depuis décembre 2016, et les problèmes immobiliers…

Dans les services informatiques comme ailleurs, les contraintes budgétaires et la rationalisation des coûts ne sont pas indolores sur les missions. Nombre d’entre elles en pâtissent. Ainsi par exemple, l’assistance de proximité souffre d’un manque d’effectifs qui remet en cause la qualité de la mission. Le Service d’Infrastructure Locale (SIL), autre service d’assistance, connaît aussi une remise en cause de ses attributions et de son affectation.

La Direction générale vient de nous transmettre ses dernières fiches de travail concernant la sphère informatique. Parmi elles, son lot de -mauvaises- nouvelles et de restructurations avec entre autres :

  • suppression de l’affectation nationale SIL
  • modernisation et concentration des exploitations
  • modernisation des ateliers éditiques, mais avec la fermeture de certains services
  • fermeture des ADO
  • fermeture de l’ESI d’Ajaccio