La DGAFP vient de diffuser une note relative aux sanctions des agent.es qui refuseraient de prendre leur service. Dans un contexte où la santé de la population et des agent.es des services publics qui continuent à assurer leurs fonctions, devrait être la seule préoccupation de la direction de la Fonction publique, ce sont aux sanctions éventuelles auxquelles pense cette direction aussi fade, froide, et éteinte que le secrétaire d'Etat de tutelle.

Dans le contexte actuel, les services publics et les personnels de la Fonction publique sont en première ligne. Les remerciements hypocrites de nos gouvernants ne feront pas oublier la casse systématique des services publics que nous combattons depuis des années et notamment la casse du service public de santé. Dans cette crise les fonctionnaires subissent des injonctions contradictoires. Ce doit être le "en même temps" ou bien plus surement le "grand n'importe quoi" .

Allez bosser, restez confinés

Les liens entre Solidaires Finances Publiques et la Commission Fonction Publique de l'Union syndicale Solidaires sont étroits et ils permettent de renforcer les synergies nécessaires entre le niveau directionnel et le niveau Fonction Publique. Ainsi, régulièrement nous confrontons, avec les autres structures syndicales de Solidaires implantées dans les trois versant de la fonction publique, nos états des lieux, nos sujets revendicatifs,… Par ce travail de fond, nous participons aux prises de décisions concernant les stratégies et revendications que Solidaires Fonction Publique met en œuvre face à la DGAFP et au gouvernement et ce, sur tous les sujets Fonction Publique.

Tu trouveras ci après le lien vers un communiqué de Solidaires Fonction publique sur le droit de retrait.