Alors que l'échéance du paiement de la taxe d'habitation se profile dans les prochains jours, certains contribuables verront une baisse de cet impôt et d'autres seront déçus de ne pas entrer dans le dispositif d’exonération partielle ou totale de la taxe d'habitation.

Les récentes annonces du Premier Ministre concernant la fonction publique confirment les craintes que les fonctionnaires et leurs représentants avaient déjà : le gouvernement entend imposer une profonde remise en cause d’un des piliers du «modèle social» qui, malgré les affirmations péremptoires du discours «anti-fonctionnaires», a historiquement fait ses preuves.

Plusieurs députés ont déposé une proposition de loi le 3 octobre dernier visant à supprimer la séparation « ordonnateur/comptable » dans les collectivités territoriales.

La réception des avis 2018 de la taxe d’habitation a réservé quelques désagréables surprises à certains de leurs destinataires. C’est notamment le cas des contribuables qui pensaient bénéficier de la première tranche de réduction (30 %) annoncée à grand renfort de communication par le gouvernement.