Le ministre de l’action et des comptes publics ne cesse de dresser le bon bilan du prélèvement à la source (PAS). Si le discours est convenu, il mérite cependant de sérieuses nuances et précisions.

La conférence sur le financement des systèmes de retraites se tiendra ce jeudi 30 janvier dans un contexte marqué par un mouvement d’une ampleur et d’une durée très rares. Le gouvernement s’entête à vouloir imposer une réforme rejetée et à l’enserrer dans un carcan budgétaire qui, au regard de l’évolution des besoins, se traduira immanquablement par une baisse globale de la moyenne des pensions.

Le 5ème communiqué de notre série consacrée au financement des systèmes de retraites porte sur le partage de la valeur ajoutée. Les données relatives à la distribution des dividendes l’illustre (1) : la déformation du partage de la valeur ajoutée au profit des actionnaires et au détriment des salariés est une réalité statistique qui, au surplus, produit des effets économiques et sociaux négatifs.

Dans le cadre de notre série de communiqués sur le financement des régimes de retraites, nous abordons dans ce 4ème volet la question de la lutte contre la fraude.