Depuis 1981, Solidaires Finances Publiques dresse en fin de mandature présidentielle, un bilan de la politique fiscale afin d’engager un débat public sur les conséquences des mesures les plus emblématiques que le Président sortant et son gouvernement ont fait adopter.

Dans le droit fil de la communication gouvernementale, notons tout de même que nous sommes dans une phase de campagne électorale, les pouvoirs publics n’hésitent pas à mettre en avant « l’excellence de l’action » en matière de lutte contre la fraude fiscale au travers d’une communication partielle et partiale qui omet souvent la réalité.

Éducation, violences sexistes et sexuelles, droit à l'IVG, égalité salariale et professionnelle, revalorisation des métiers féminisés, rattrapage des pensions des femmes sont autant d'exemples montrant que la société française n'est pas égalitaire entre les hommes et les femmes.  Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir... à la Direction Générale des Finances Publiques aussi.

Ce 16 février, le dernier rapport du Défenseur des droits  « Dématérialisation des services publics : trois ans après, où en est-on ? » fait le constat que la dématérialisation ou l’e-administration présentée comme l’axe de la modernisation des services publics n’est pas à la hauteur des attentes des usagers et usagères du service public.