Ce mercredi 6 mars quelques militants nationaux de Solidaires Finances Publiques épaulés par des camarades de la commission exécutive fédérale qui se réunissait au siège du syndicat ont procédé à une opération symbolique de "décoration" des murs extérieurs de l'enceinte de Bercy avec le logo et les slogans de la mobilisation lancée par l'intersyndicale DGFiP pour tout le mois de mars.

IL Y A URGENCE

Depuis plusieurs mois, vos organisations syndicales de la DGFiP vous alertent sur l’avenir des missions, des implantations et des emplois de notre administration.
La DGFiP va basculer dans une nouvelle ère, loin de ce que nous avons connu. Ses missions, leur périmètre, leur contenu et la manière de les exercer entrent clairement dans une phase de démantèlement méthodique. Dans le même élan, les projets anéantissant vos droits et garanties et vos possibilités d’évolution de carrière sont en cours de finalisation.

Le Comité Action Public 2022 (CAP 22) a réalisé sa basse besogne. Le gouvernement se saisit de ses propositions faisant fi des revendications portées par les représentants du personnel et nous concocte un projet de loi qui vise à la transformation radicale du Statut et à la suppression de nos droits et garanties.

L’heure est vraiment très grave. La casse programmée de la DGFiP est en marche vers une destruction massive et fulgurante de nos missions, de nos emplois, de notre réseau. Par ailleurs le Projet de loi Fonction publique entend déployer tous les dispositifs pour nous contraindre, nous aliéner et nous empêcher de nous défendre ou d'être défendus. Plus de question à se poser : mobilisons-nous !