Hier, 12 mars, à l'initiative de l'intersyndicale DGFiP, une vingtaine de militants nationaux, accompagnés par plusieurs Capistes nationaux, se sont invités dans le hall de l'Hôtel des ministres, à Bercy.

La Maison brûle et le contrôle fiscal prend feu. La maison brûle vraiment, il va falloir cesser de regarder ailleurs et d’imaginer que certaines missions ne seraient pas concernées, faute de quoi les survivants se réveilleront sur un tas de cendres.

Les appels à la grève tombent les uns après les autres et les manifestations régionales s'annoncent conformément aux appels de l'intersyndicale DGFiP. Si elles ne sont pas régionales, ces manifestations seront locales. Déjà dans le paysage, la manifestation nationale du 28 mars s'organise : trains et bus commencent à se remplir pour "monter" à la capitale et le parcours est en cours de validation. La manifestation partira en début d'après-midi pour laisser le temps à toutes et tous d'être là !

L'année dernière, le gouvernement n'avait pas officiellement publié le rapport du Comité CAP22. Il aura fallu que Solidaires Finances Publiques le mette sur la place publique pour que son contenu soit enfin connu de toutes et tous.