Entre mutisme officiel, déclarations tonitruantes de certains et discours lénifiants d'autres, il est difficile de se faire une idée précise du volume de suppressions d'emplois que subira la DGFiP dans les quatre ans à venir. Une chose est sûre désormais au vu des déclarations de nos ministres et de la Cour des comptes et sans trop anticiper sur les annonces officielles prévues pour le 11 juillet, les administrations économiques et financières vont payer le prix fort de la politique ultra-libérale du gouvernement.

Monsieur le premier Président de la Cour des Comptes
Le 20 juin dernier, la Cour des comptes rendait public un rapport intitulé "La DGFiP , dix ans aprés la fusion, une transformation à accélérer".

-  Le 3 juillet, notre opération de rassemblements devant la Cour des comptes et les Chambres régionales idoine a été couronnée de succès, notamment en raison des relais presse dont nous avons bénéficiés

Aix les Bains le 21 juin 2018,

Depuis près de 3 mois, les cheminot-es sont dans la lutte, la grève, et combattent vaillamment contre le saccage de leur entreprise publique et de leur statut. Ils se battent pour préserver un véritable service public ferroviaire, seul garant d’un transport accessible à toutes et tous, en toute sécurité et conforme aux objectifs de la transition écologique. Ils se battent pour un statut qui préserve les droits des salarié-es.