Le 18 septembre, le ministre Gérald Darmanin, a déclaré que les mesures fiscales du gouvernement permettront de procurer aux Français qui travaillent l’équivalent d’un 13e mois à échéance 2022. Une annonce aussi peu crédible ne lui suffisant pas, il a ajouté : « les fonctionnaires n’ont pas de raison d’être inquiets... Il faut préciser que les agents publics connaîtront cette année une augmentation de leur rémunération proche de 4% : ce n'est pas toujours le cas chez les salariés du privé » (entretien au Monde repris par de nombreux média). Solidaires Finances Publiques opère la désintox nécessaire face à cette scandaleuse déclaration.

Lors d’un groupe de travail le 13 septembre 2017 à la Fonction publique, le gouvernement a enfin dévoilé sa piste pour compenser l’augmentation de la CSG.

Lors du GT "Frais et temps de déplacement" du 6 février 2017, Solidaires Finances Publiques a dénoncé une fois de plus l'arrêté scélérat et inique du 1er novembre 2006 qui impose une dégressivité des frais de nuitée pour les agents en mission sur une longue période.

Dès octobre 2015, Solidaires Finances Publiques a informé les agents du projet de mise en place à l'échelle Fonction publique d'un Espace Numérique Sécurisé de l'Agent Public (ENSAP) qui servirait notamment d'espace de stockage type "cloud" pour accéder aux bulletins de paye et de pension dématérialisés en PDF, ainsi que de portail de service personnalisé en matière de droit à retraite.