Contre la dégradation des conditions de travail : Levons le pied pour reprendre la main !

Solidaires Finances Publiques publie un rapport sur les conditions de travail. C’est le premier du genre. Les suppressions d’emplois, les restructurations et le mode de management contribuent à dégrader année après année les conditions de travail dans des proportions préoccupantes. Après une période d’affaiblissement généralisée alors que la charge de travail n’a cessé d’augmenter, les pouvoirs publics s’attaquent désormais au périmètre des missions, au réseau déconcentré (le « nouveau réseau de proximité »), à l’implantation de certains services (la démétropolisation), au transfert de certaines missions, aux règles de gestion et, plus largement, au statut des fonctionnaires. A l’heure où les pouvoirs publics veulent imposer un changement majeur, il était nécessaire de dresser un bilan des évolutions passées (y compris des outils mis en place) et de sonner publiquement l’alarme.

 

 

Télécharger le rapport : La réforme nuit gravement …
Télécharger le rapport : La réforme nuit gravement …

Le verdict du procès France Télécom/Orange vient de tomber. France Télécom et ses anciens dirigeants sont condamnés pour harcèlement organisationnel. Après plus de 10 années de procédures, le tribunal correctionnel de Paris vient donc de condamner l’entreprise et ses principaux dirigeants à des peines d’amende et de prison : Didier Lombard, Louis Pierre Wenes et Didier Barberot à 1 année de prison, dont 8 mois avec sursis et 15 000 € d’amendes, Nathalie Boulanger, Guy Patrick Cherouvrie, Brigitte Dumont et Jacques Moulin comme complices à 4 mois de prison avec sursis et 5 000 € d’amendes et, enfin la société France Télécom à 75 000 € d’amendes (la peine maximale). Au niveau civil, les condamnés devront verser plus de 5 millions d'euros.

Dans le cadre du GT télétravail d’octobre 2019, le travail à distance s’est invité dans les documents présentés par l’administration, alors même qu'il doit faire l’objet d’un groupe de travail dédié, prévu en fin d’année. Son évocation dans le Groupe de travail consascré au télétravail dénote d’une volontée affichée et assumée d’accélerer le processus lié au NRP (Nouveau Réseau de Proximité) et ainsi faire passer la pilule aux agent·es concerné·es par les futures suppressions de postes et services.