Ce jeudi 15 octobre, le conseil d’état a suspendu les dispositions du décret du 29 août 2020 restreignant les critères de vulnérabilité face à la COVID 19. Dès lors, en l’absence d’une nouvelle décision du Premier ministre, les critères retenus par le précédent décret du 5 mai 2020 s’appliquent à nouveau.

La DG a publié sur Ulysse le 20 octobre 2020, un article relatant l'intervention du DG de l'administration fiscale finlandaise venu partager l'expérience du télétravail au sein de son administration. Puisqu'il s'agît encore et toujours de se comparer pour moins se désespérer, comparons. Voici quelques exemples de ce qui se pratique ailleurs en la matière (texte issu du site emploipublic.fr).

Lors du CTR du 6 octobre, Solidaires Finances Publiques a interrogé à nouveau l'administration sur le devenir des jours de congés reportés en 2020 qui n'ont pu être pris dans les temps à cause du confinement. L'administration nous avait indiqué lors des nombreuses relances que Solidaires Finances Publiques a pu faire pendant le confinement et encore après, que ces jours ne seraient pas perdus. Pour une fois, elle a dit vrai!

Ce 5 octobre, la DGFIP conviait les organisations syndicales à un GT télétravail, où les documents préparatoires fournis ressemblent plus à un satisfecit de l'administration qu'à un vrai bilan. Quant à la déclinaison du décret, elle est sans grande surprise, et la DGFIP offre encore moins de garanties.

Solidaires finances publiques est défavorable à un télétravail en mode dégradé. Solidaires finances publiques exige de l'adminsitration un accompagnement de qualité et un investissement conséquent aussi bien en terme d'infrastructure que d'équipements. Le confinement a été l'occasion d'un déploiement massif d'un télétravail au rabais. Encore une fois, Solidaires finances publiques constate que la DGFIP n'est pas à la hauter de ses ambitions et n'y met pas les moyens.