Après avoir été longtemps le parent pauvre des ex DGI et DGCP, la mission d'accueil est devenue au fil du temps, une mission prioritaire à la DGFiP. Ainsi, des cellules dédiées se sont développées dans les Centres des Finances Publiques dont les emplois ont été identifiés et inscrits au TAGERFIP.

Le service des impôts des particuliers est un service emblématique de la DGFiP. En effet en assurant la gestion des dossiers des particuliers de l’assiette au recouvrement en passant par le contrôle, il joue un rôle majeur dans la vie de chaque citoyen.

Solidaires Finances Publiques s'est opposé, depuis leur annonce, à la mise en œuvre de deux expérimentations de Centres de Contacts (CDC) l'un à Rouen, l'autre à Chartres Plusieurs raisons expliquent notre refus, les principales étant les conditions déplorables de cette mise en œuvre notamment pour le site de Chartres et les conséquences que cette expérimentation emporte sur la chaîne de travail de la gestion des particuliers et les structures adossées (SIP, CPS, CIS) voir la lettre ouverte.

Le syndicat national Solidaires Finances Publiques souhaite par cette lettre ouverte s’adresser aux agents des finances publiques pour les alerter sur les conditions de mise en œuvre des centres de contact téléphonique et sur les conséquences que ceux-ci auraient sur l'ensemble des services et sur le service public rendu aux usagers.