Lors de la présentation du Projet de Loi de Finances 2023 pour notre administration, le Directeur Général Adjoint a reconnu que les Services de Publicité Foncière étaient en souffrance et c’est pour cela qu’il y aurait pour 2023 des redéploiements d’emplois dans ces services. Dans la synthèse du fameux Grand Remue-méninges, la Publicité Foncière semble être également un enjeu pour ces prochaines années. Mais a priori leurs enjeux concernant la Publicité Foncière ne sont pas semblables aux nôtres.

 Alors que la campagne recouvrement bat son plein, faire un focus sur la fraude liée plus particulièrement à l’impôt sur le revenu et à la déclaration des revenus 2042 peut s’avérer intéressant. Nous n’évoquerons pas ici la fraude liée à une malveillance ou à un piratage du compte fiscal d’un ou de plusieurs particuliers, mais plutôt, la fraude ou la tentative de fraude du « quotidien ». Celles que voient passer, ou non (et c’est bien le problème…) les collègues en SIP ou en centres de contact.

Depuis le 4 août, les contribuables ne peuvent plus se connecter sur leur portail fiscal via France connect et les identifiants Ameli (le site de l’assurance maladie). En effet l’administration fiscale a constaté un nombre de connexions frauduleuses particulièrement important via ce moyen d’authentification.

 

La Direction générale des Finances Publiques et le ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique viennent de publier deux notes : L’une portant sur l’analyse de l’année 2019 et de la conséquence de la mise en place du Prélèvement à la source, l’autre donnant un pré-bilan de la campagne IR 2022.