L'ouragan Emmanuel va frapper fort !

Certains pourraient croire que le relativement faible niveau de suppressions d'emplois annoncé dans le PLF 2018 constitue un signe rassurant pour l'avenir. Leur optimisme risque pour le moins de se refroidir.

A l'instar de l'ensemble des fédérations de fonctionnaires, les fédérations des Finances SOLIDAIRES, CGT, FO, CFDT, CFTC et UNSA appellent unitairement les agent-e-s de Bercy à la grève et aux manifestations pour le 10 octobre 2017.

Le 10 octobre, jour du rendez vous salarial avec le ministre, les 9 fédérations de fonctionnaires appellent à la grève, aux manifestations, aux rassemblements et aux actions qui se dérouleront dans toute la France. Pour Solidaires, le 10 octobre est aussi une nouvelle étape franchie dans la mobilisation interprofessionnelle contre les projets ultra libéraux du gouvernement qui organisent la régression sociale généralisée.

Pour le Président de la République et son gouvernement, les fonctionnaires sont avant tout une variable d’ajustement au service de son programme de réduction de la dette.
Bercy et la DGFiP, qui vont connaître durant 5 longues années, une nouvelle diminution de leurs effectifs et de leurs moyens de fonctionnement, sont aux premières loges. Ainsi, les agents de la DGFiP vont devoir absorber, en 2018, la quasi totalité des suppressions d’emplois dans la Fonction Publique d’État. Cela équivaut à rayer de la carte les directions locales de l’Aveyron, de la Lozère, du Cantal, des Ardennes, des Alpes de Haute Provence et de l’Ariège.