M. Darmanin, Ministre des Comptes et de l'action publique vient d'annoncer aujourd'hui le versement d'une prime exceptionnelle de 200 euros pour les 40 000 agents formés sur le prélèvement à la source pour les récompenser de la « petite surcharge de travail » liée au PAS.

Si Solidaires Finances Publiques apprécie ce premier geste, il est loin du compte.

En effet, les agents des Finances Publiques assurent depuis des années des missions essentielles au fonctionnement de l’État dans des conditions de travail de plus en plus dégradées dues à des suppressions massives d'emplois : 40 000 depuis 2002 et 25 000 en 10 ans. Et ce, alors que la charge de travail ne cesse d’augmenter, tout comme sa complexité.

La bascule du prélèvement à la source est effective depuis quelques jours. Si M. Darmanin s'est voulu rassurant du point de vue médiatique sur l'air du « je vais bien, tout va bien », il n'en demeure pas moins que la réalité est tout autre.

Le Président de la République a annoncé plusieurs mesures le lundi 10 décembre 2018. Celles-ci sont censées répondre aux principales attentes de la population et aux revendications exprimées par le mouvement des « gilets jaunes ». Certaines sont d’application rapide, d’autres relèvent davantage d’une orientation.

Monsieur Darmanin, Ministre de l'action et des comptes publics a encore effectué une sortie médiatique au sujet de la remise des pénalités pour les contribuables ayant payé leur taxe foncière par chèque.