Alors que la Direction générale des Finances Publiques a subi depuis 2002 près de 38 000 suppressions d'emplois, il semblerait que le scéenario que Solidaires Finances Publiques avait établi il y a quelques mois de 18 000 à 20 000 emplois en moins sur la fin du quinquennat soit plausible.

A 6 mois (1er Janvier 2019) de la mise en œuvre effective du Prélèvement à la source, le Ministre de l'Action et des Comptes Publics, Monsieur Darmanin a annoncé un report de mise en application d'un an pour les salariés d'employeurs particuliers au 1er janvier 2020.

Ce 3 juillet devait se tenir un Comité technique de réseau de la Direction générale des Finances Publiques. Face aux enjeux de la période (CAP22) et le contexte d'attaques contre la DGFiP, Solidaires Finances Publiques a décidé de ne pas se présenter à la première convocation.

La Cour des comptes se livre actuellement à une opération de « dézingage » en règle de la DGFiP. Elle le sait puisqu’elle s’est « émue », dans un communiqué du 29 juin que les propos de son procureur général sur les suppressions de postes que la DGFiP devraient amplifier, (propos parfaitement en phase avec les orientations que la Cour n’a de cesse de préconiser dans ses travaux), aient fuité. Cette opération de « dézingage » est suspecte tant elle est frontale, brutale et sans nuance.